Le bénéfice de BlackRock augmente de 32% alors que les dépôts des investisseurs augmentent les frais


BlackRock Inc., le plus grand gestionnaire de fonds au monde, a déclaré que le bénéfice du deuxième trimestre a grimpé de 32 pour cent, les dépôts des investisseurs dans les produits multi-actifs et les fonds indiciels augmentant les frais.

Le revenu net a augmenté à 729 millions de dollars, ou 4.19 une part, de 554 millions, ou 3.08, un an plus tôt, la société basée à New York a déclaré aujourd'hui dans un communiqué. En excluant certains éléments, le bénéfice ajusté de 4.15 par action a dépassé l'estimation moyenne de 3.81 de 21 par les analystes de Bloomberg. Le bénéfice comprenait un gain avant impôts de 39 millions de dollars lié à l'offre publique initiale de PennyMac, une société de prêts hypothécaires BlackRock soutenue par 2007.

Laurence D. Fink, chef de la direction de 60, a déclaré que BlackRock pourrait accroître sa base d'actifs d'environ 5 pour cent annuellement en développant de nouveaux fonds négociés en bourse pour répondre aux besoins des clients et élargir sa portée auprès des investisseurs individuels. Les baisses de marché ont réduit les actifs de BlackRock d'un record au premier trimestre à 3.86 milliards de dollars en juin 30. Les investisseurs ont investi un montant net de 11.9 $ dans les fonds de BlackRock au cours du trimestre, tandis que les pertes du marché ont réduit les actifs de 62.3 milliards.

"Les institutions du monde entier ont maintenu le cap", a déclaré M. Fink aujourd'hui lors d'un entretien téléphonique. «Nous assistons à une rotation des produits à revenu fixe axés sur les indices vers des produits plus libres - c'est de là que nous croyons que cette grande rotation viendra».

BlackRock a annoncé des bénéfices avant le début des échanges américains réguliers. Les actions ont gagné 32 en pourcentage cette année jusqu'à hier, comparé à l'augmentation en pourcentage 28 de l'indice Standard & Poor's des gestionnaires d'actifs et des banques dépositaires de 20. L'action a clôturé à $ 291.69 le mois de mai 21, le plus haut jamais enregistré, avant de se replier à $ 272.29 à la fin de la séance d'hier.

Les marchés boursiers et obligataires du monde entier ont chuté en juin en raison des inquiétudes que la Réserve fédérale pourrait réduire ses achats d'obligations. En juin, les investisseurs ont tiré environ 60 milliards de dollars des fonds communs de placement d'obligations américaines, les plus importants remboursements mensuels d'enregistrements remontant à 1961, selon les estimations de l'Investment Company Institute. Les fonds d'actions de l'industrie ont recueilli un montant net de 300 en juin, selon les estimations d'ICI.

BlackRock, qui a racheté Barclays Global Investors en décembre 2009 pour se développer dans des placements passifs, a bénéficié de la diversité de ses offres de produits au cours du trimestre, a indiqué M. Fink. La société offre des fonds d'actions et d'obligations gérés activement, les FNB iShares, des fonds de couverture et des portefeuilles qui utilisent des modèles mathématiques.

La société a enregistré des dépôts de 5.1 milliards de dollars auprès de clients individuels, grâce aux ventes de fonds obligataires sans contrainte et de fonds de revenu multi-actifs, et à des investissements de $ 7.8 en institutions, principalement dans des produits indiciels. Les investisseurs ont tiré $ 963 millions des fonds négociés en bourse iShares de la société, principalement ceux qui suivent les marchés émergents, les obligations et les matières premières.

BlackRock a réorganisé ses équipes de gestion d'actions et de titres à revenu fixe afin de relancer les dépôts dans des produits actifs. Chris Leavy, chef des placements de l'unité d'actions fondamentales de BlackRock dans les Amériques, a remplacé les gestionnaires de portefeuille dans des stratégies qui représentaient environ 40 pour cent du montant de 115 milliards de la division. Les fonds d'actions actifs ont perdu 4.3 milliards de dollars en rachats de clients au cours du trimestre, tandis que leurs homologues des FNB ont attiré un montant de 2.7 milliards.

Les gestionnaires de fonds comme BlackRock, qui perçoivent des honoraires en fonction des actifs qu'ils gèrent pour leurs clients, profitent traditionnellement de la hausse des marchés boursiers et des dépôts des investisseurs dans des fonds actifs plus onéreux. L'indice de référence américain Standard & Poor's 500 a augmenté de 2.4 en pourcentage au deuxième trimestre tandis que l'indice MSCI All Country World des actions mondiales a chuté de 1.2%.

Les honoraires de conseil en placement de BlackRock, gagnés pour la gestion de l'argent des clients, ont augmenté de 9 pour cent à 2.2 milliards par rapport à l'année précédente. Les commissions de performance, gagnées par des fonds pour battre certains indices de référence, ont plus que doublé pour atteindre 89 millions de dollars.

À propos de 31% des actifs de BlackRock sont à revenu fixe, la majorité représentant des clients institutionnels, ce qui «procure à l'entreprise un filet de sécurité dans l'environnement volatil actuel», Daniel Fannon, analyste basé à San Francisco chez Jefferies & Co ., écrit Juillet 15 dans une note aux clients. Ces produits à revenu fixe ont tendance à générer des frais moins élevés, de sorte que les bénéfices de BlackRock pourraient ne pas être aussi sensibles à la hausse des taux que le marché l'anticipe, a déclaré M. Fannon.

BlackRock a créé en octobre la série iShares Core, composée de six ETF à frais réduits et de quatre nouveaux, après que l'entreprise a perdu des parts de marché à Vanguard Group Inc., le gestionnaire de fonds de Valley Forge, en Pennsylvanie, qui fonds avec des produits à moindre coût. BlackRock avait auparavant combiné les équipes de vente de son unité iShares, le plus important fournisseur de FNB au monde, et les fonds de détail de BlackRock. En mars, BlackRock a renforcé son partenariat avec Fidelity Investments, basé à Boston, afin de vendre plus de FNB directement aux investisseurs de détail.

"Nous considérons la forte concentration institutionnelle de BlackRock et le leadership du marché des ETF comme un soutien à la baisse contre les sorties de détail prolongées", écrit Matthew Kelley dans une note de recherche de 8 de juillet.

Les FNB ont connu la croissance la plus rapide du secteur de la gestion d'actifs, profitant aux gestionnaires de fonds comme BlackRock, Vanguard et State Street Corp. Dans les mois 12 terminés en mai, les actifs des ETF aux États-Unis ont augmenté de 30 pour atteindre 33 trillions, selon aux données de l'Investment Company Institute de Washington.

Bloomberg.com

Related Posts