Le PDG de TransCanada déclare que le démarrage de Keystone XL dans 2015 est «difficile»


Le chef de la direction de TransCanada, Russ Girling, a déclaré que le démarrage du projet de pipeline Keystone XL d'un montant de 5.3-milliard dans la deuxième moitié de 2015 serait «difficile».

La compagnie s'attendait à une décision finale du gouvernement américain au milieu de l'été et c'est peu probable, a déclaré Girling dans une interview au siège de Bloomberg à New York aujourd'hui. Le PDG a déclaré qu'il espérait une évaluation finale de l'impact environnemental du Département d'État d'ici la fin de l'été, après quoi il y aura une période d'examen final 90-day.

TransCanada, basée à Calgary, a besoin de mois 24 pour construire le pipeline, qui acheminera le pétrole de l'Alberta vers les raffineries de la côte américaine du golfe du Mexique. La société attend une décision américaine sur Keystone XL, que le président Barack Obama a initialement rejetée en janvier 2012, citant des inquiétudes quant à son cheminement à travers des terres écologiquement sensibles au Nebraska.

TransCanada a réappliqué une nouvelle route l'an dernier et, en avril, elle a rattrapé son objectif de terminer la ligne jusqu'à la deuxième moitié de 2015, les prévisions prévoyant une augmentation des coûts en raison des délais d'approbation requis pour la construction.

Bloomberg Nouvelles

Related Posts